Initialement expérimenté dans l’armée dans les années 60, puis dans la médecine, l’exosquelette se met peu à peu au service des salariés de l’industrie, de la logistique et de la manutention. En 2014, le premier exosquelette destiné aux travaux de construction et du BTP est présenté. Il s’agit d’un système mécanique qui se porte telle une armature pour assister et soulager physiquement la personne qui en est équipée. Il peut être robotisé à l’aide de moteurs électriques ou de dispositifs hydrauliques, mais actuellement, le type d’exosquelette le plus répandu fonctionne à l’aide de systèmes élastiques ou à ressort pour restituer une énergie mécanique.

 

L’utilisation d’un exosquelette permet de compenser les efforts du salarié, d’augmenter sa force face aux poids de charge mais également de l’assister dans ses mouvements, comme un travail qui nécessite d’avoir les bras levés à longueur de journée par exemple. Il permet alors de réduire les efforts musculaires et donc les troubles musculosquelettiques (TMS) dus à des gestes répétés ou à des postures d’inconfort. Il permet aussi de préserver les articulations pour certaines tâches. En revanche, il faut signaler qu’un rapport de l’INRS a mis en évidence des points de vigilance à prendre en compte lors du port d’un exosquelette comme des irritations de la peau, des risques de collisions ou une augmentation des sollicitations cardiovasculaires, entre autres.

 
Sélection Produithèque
Sélection d'offres d'emploi
>Chargé d'opérations - Promotion Immobilière Nantes (H/F)Pays-de-la-LoireGroupe giboire
>Dessinateur armatures confirmé H/FÎle de FranceLes maçons parisiens
>Dessinateur Projeteur H/FPays-de-la-LoireLe departement de la vendee
>Chargé de Commercialisation (F/H)LorraineBatigere
>Technico-Commercial Junior Secteur Bourgogne - Franche Comté H/F Franche-Comté,BourgogneKawneer france sas