ANTICIPATION. Gilet équipé de capteurs, lunettes avec caméra intégrée, chaussures de sécurité géolocalisées... Des industriels travaillent ensemble à l'élaboration d'un ensemble d'équipements connectés afin d'améliorer la sécurité des opérateurs et l'ergonomie de travail sur le terrain. Zoom.

Après le casque augmenté, qui protège et augmente les capacités sensorielles de son porteur, et l'exosquelette qui le soulage de ses efforts, voici les équipements individuels du futur : chaussures, chasuble, lunettes de protection, rien ne sera oublié.

 

Manchon connecté
Manchon connecté © Bouygues Construction

 

Les partenaires de l'Ideas Laboratory de Grenoble, dont Bouygues Construction, Suez, Air Liquide et la direction de la recherche technique du CEA, ont conçu ensemble les différents éléments d'une tenue de travail connectée, destinée aux opérateurs sur les chantiers. Elle comporte notamment un "manchon connecté" (qui ressemble à s'y méprendre au PIP-Boy des jeux vidéo Fallout), sorte de terminal individuel porté sur l'avant-bras qui permet de guider et d'informer les ouvriers en temps réel sur le terrain. Compatible avec le port de gants, il assure la communication et optimise l'efficacité des travailleurs, quelles que soient les conditions climatiques. Selon ses concepteurs, il "permettra ainsi d'améliorer les conditions de travail", qu'il s'agisse de site de production industriel, de chantier de BTP, ou d'unité de traitement des déchets. Il a déjà fait l'objet d'une phase pilote concluante et il est d'ores et déjà prévu qu'un déploiement progressif soit mené dans plusieurs régions de France.

 

Tous les équipements de protection concernés

 

D'autres équipements devraient être développés, dont un gilet haute visibilité équipé de capteurs destinés à analyser la qualité de l'air respiré par l'opérateur et muni de LEDs affichant les dangers, de lunettes de protection intégrant une caméra à la façon des Google Glass ainsi que des pictogrammes d'alerte en périphérie du champ de vision, ou de brodequins géolocalisés afin de mieux se repérer sur un site en travaux. Les partenaires précisent travailler en mode collaboratif, capitaliser "sur leurs connaissances et expertises du secteur de l'industrie" et s'appuyer sur les nouvelles technologies, y compris la "cobotique", cette branche émergente de la robotique qui vise à assister les humains. Le projet d'EPI connectés s'inscrit à la fois dans le plan de prévention des entreprises visant à améliorer la sécurité mais aussi dans l'évolution même des métiers avec l'apport croissant du numérique. Le travailleur du futur sera augmenté.

 

actionclactionfp