NUMÉRIQUE. Fiches pratiques, e-formations, actualités spécifiques à certains métiers… L'organisme professionnel de prévention du BTP déploie un vaste programme pour s'adapter aux nouveaux modes d'usages en ligne. Cela passe par la mise en relation de conseillers disponibles à distance.

Une navigation personnalisée et des conseils relatifs aux métiers. Avec la nouvelle version du site Internet de l'OPPBTP, l'organisme professionnel de prévention du BTP cherche à renforcer sa présence auprès des entreprises et des salariés. Il a, l'an dernier, lancé un nouveau site, à une période charnière où la crise du Covid-19 a accéléré l'utilisation des outils numériques. Succès escompté : les visites sur le site ont bondi de 30% par rapport à la même période en 2019. "Les outils digitaux ont été indispensables durant cette période", affirme Paul Duphil, secrétaire général de l'OPPBTP, lors d'une conférence de presse ce jeudi 7 octobre à laquelle Batiactu a assisté. "La première version du guide de préconisations sur la bonne reprise des chantiers en temps de Covid-19 que nous avons publiée a été téléchargée 100.000 fois en 24 heures. Ce que l'OPPBTP recherche avant tout, c'est renforcer sa présence sur le Web en gardant une offre simple, pratique et qui répond aux besoins des professionnels."

 

Pour cela, l'équipe de l'organisme s'est attelée à analyser les usages digitaux de ses utilisateurs. Parmi les professionnels du BTP, 81% possèdent un smartphone et 73% utilisent un ordinateur de bureau, selon des chiffres de 2019. 70% travaillent sur un ordinateur portable et 44% utilisent une tablette. "Le smartphone devient un équipement clé dans le quotidien du professionnel, qui communique avec ses clients, fournisseurs et collègues, notamment sur les chantiers." Aujourd'hui, la consultation du site sur mobile est en constante évolution et concerne un utilisateur sur trois.

 

OPPBTP nouvelle plateforme
La nouvelle plateforme de l'OPPBTP a vu le jour en 2020. © OPPBTP

 

La transition numérique, un vecteur d'amélioration des conditions de travail ?

 

Les équipements numériques servent également au professionnel à préparer des devis et chantiers (67%), à passer des commandes (65%), à localiser des chantiers et des lieux de rendez-vous (55%) ou encore à comparer des références produits (51%). Une autre étude, menée par la Capeb, montre que 44% des professionnels utilisent un logiciel en ligne pour évaluation des risques. Ils sont près de la moitié à se dire "intéressés" par des applications clés en main pour mieux sensibiliser les salariés. 46% seraient tentés d'utiliser des EPI ou balisages connectés durant leur travail.

 

Pour Stéphanie Bigeon-Bienvenu, directrice digital et communication, la transition numérique accélère l'amélioration des conditions de travail. Géolocalisation des données et des personnes, réalité virtuelle au bénéfice des formations, EPI connectés tels que des lunettes de protection ou des semelles, ou encore engins intelligents qui réduisent la pénibilité, à l'image des exosquelettes, le secteur n'a de cesse de voir les technologies améliorer les conditions de travail et, avec elles, diminuer les risques d'accident. "Notre objectif en 2020 a été de personnaliser les messages de prévention pour toucher un maximum d'entreprises et de salariés", décrypte-t-elle. "Une entreprise de plomberie n'aura pas les mêmes problématiques qu'une de maçonnerie. Nous avons ainsi facilité l'accès à l'information, aux ressources et aux solutions pour les entreprises de toute taille pour être au plus près du terrain."

 

OPPBTP Chiffres site Internet utilisateurs
Les utilisateurs du site de l'OPPBTP sont à 30% des formateurs. © OPPBTP

 

En 2020, le site preventionbtp.fr a reçu plus de trois millions de visites. Pour l'organisation professionnelle, l'intérêt pour la prévention ne cesse de croître depuis cinq ans. Parmi les thématiques les plus consultées sur le site, on peut noter le pilotage de la prévention dans l'entreprise, la co-activité et plan particulier de sécurité et de protection de la santé, les risques biologique, épidémique, chimique (amiante notamment) ainsi que le risque de chute de hauteur. "Les professionnels s'intéressent à l'accueil des salariés, à l'évaluation des risques grâce au document unique", analyse Sophie Chauveaux, cheffe de projet offre de services de l'OPPBTP. "Quant à la chute de hauteur, c'est rassurant que ce risque, le premier sur les chantiers depuis des années, soit au cœur des préoccupations de nos utilisateurs."

 

Des milliers de fiches question-réponse en ligne

 

Si l'OPPBTP se targue d'avoir à disposition plus de 2.000 fiches question-réponse sur son site, elle révèle que ce sont surtout la circulation des engins de chantier sur route, la durée de validation des autorisations de conduite, la réunion des collèges interentreprises de sécurité, de santé et des conditions de travail, ou encore les tuyaux de gaz oxyacétylénique qui sont le plus souvent posés. La recette d'approvisionnement pour échafaudages, les poignées portes mains libres pour éviter la propagation du Covid-19, l'application Covid Check, la pioche à air et l'échelle pour un accès sécurisé sont les solutions chantiers les plus demandées sur le site. "Les entreprises sont friandes de partager et de regarder les témoignages d'autres sociétés pour voir ce qu'il se passe ailleurs", ajoute Sophie Chauveaux. "Le but de ce nouveau site, c'est de proposer des solutions concrètes, des fiches pratiques, des vidéos ou encore des formations en ligne qui feront grandir les entreprises et qui les pousseront à intégrer la prévention dans leur quotidien et celui du chantier." Les informations sont personnalisables selon la taille de la société, le type de poste et de métier.

 

Chaque année, ce sont près de 18.000 professionnels qui sont formés à travers 67 stages. "Le digital bouscule le BTP et continuera de le faire dans le futur", estime Paul Duphil. Pour le secrétaire général de l'OPPBTP, le BTP s'est peu saisi des opportunités qu'offre le digital, en dehors du Bim. Le conseil de l'OPPBTP vient de voter un nouveau plan stratégique, appelé "Horizon 2025" qui vise à accompagner les entreprises et salariés, en particulier les PME, en leur proposant une offre digitale d'information et d'assistance technique avec la présence d'experts sur le terrain. L'organisation prévoit, par exemple, d'optimiser la base de données documentaires. Toutes les recherches faites sur le site sont étudiées par des collaborateurs de l'OPPBTP, qui s'évertuent à trouver des réponses aux préoccupations des professionnels.

 

Un bouquet d'applications smartphone sortira en début d'année prochaine. Il permettra que les utilisateurs obtiennent des réponses immédiates, même sur chantier. Les services proposés comprennent la mise en contact avec des conseillers en ligne, un protocole d'aide pour la gestion des situations d'urgence ou encore un module de vérification d'équipements de travail courants (engins de chantier, échafaudages…). L'OPPBTP travaille également à dynamiser ses réseaux sociaux, à travers des mini-campagnes de prévention. C'est le moyen pour l'organisme de parler à des personnes qui n'utiliseraient pas les canaux traditionnels, comme les e-mails, pour recevoir de l'information. "Les jeunes sont également un aspect très important pour l'organisme, nous travaillons depuis des années avec les CFA et les lycées professionnels. Notre opération "100 minutes pour la vie" a été tenue pour la première fois en ligne cette année et a réuni 17.000 jeunes", se félicite Paul Duphil.

actionclactionfp