Après un feuilleton judiciaire entamé peu après le lancement du projet, en 2008, et qui se poursuit encore aujourd’hui, la Tour Triangle devrait voir la pose de sa première pierre en 2020. A proximité des sites olympiques, le projet peut bénéficier d’un décret permettant d’accélérer les constructions via des procédures simplifiées en termes d’urbanisme. L’objectif est d’achever les travaux avant le lancement des Jeux Olympiques de 2024 sachant que la livraison était initialement prévue pour 2021. Une fois érigée, cette tour deviendra le troisième édifice de la capitale en termes de hauteur avec ses 180 mètres et ses 42 étages.

 

Soumis à une double certification, à savoir BREEAM (Building Research Establishment Environmental Assessment Method) et HQE (Haute Qualité Environnementale), la tour trapézoïdale sera en grande partie alimentée via la géothermie et les capteurs solaires. En son sein, seront installés 2.200 m² d'espaces de coworking, des bureaux, des salles de congrès, un hôtel quatre étoiles proposant 120 chambres, un restaurant panoramique, des commerces, un équipement culturel de 540 m², des belvédères ou encore un vaste atrium. En outre, pour une belle harmonisation des lieux et un passage doux entre la tour et les alentours, un jardin public de près de 8.000 m² est également prévu le long du boulevard Victor.

 
Sélection Produithèque