PANORAMA. Unibail-Rodamco a déposé sa demande de permis de construire pour la tour Triangle, un gratte-ciel de 180 mètres de haut qui doit s'élever dans le ciel du Parc des Expositions de la porte de Versailles (15e arrondissement parisien). Le dossier va être instruit par la mairie de Paris. Ce projet s'inscrit dans la tendance actuelle à la construction d'immeubles de grande hauteur en France. Retour en images.

Une nouvelle étape est en passe d'être franchie pour la tour Triangle. La société civile immobilière a en effet déposé la demande de permis de construire du gratte-ciel ce vendredi 15 mai 2014 à la mairie de Paris, qui doit désormais instruire le dossier avant de donner son feu vert. Le projet de construction d'un immeuble de grande hauteur, implanté sur l'emprise du parc des Expositions de la porte de Versailles, en bordure du 15e arrondissement parisien, a suscité l'émoi d'un collectif d'opposants. Ces derniers ont notamment réclamé qu'une décision des conseillers de Paris soit prise pour lancer une nouvelle enquête publique. Car, depuis les élections municipales du mois de mars, le rapport de force au Conseil de la capitale s'est modifié : les élus opposés au projet pour divers motifs (UMP, UDI et Verts) sont majoritaires, avec 87 voix sur 163.

 

Le renouveau des IGH
L'équipe municipale assure qu'aucun vote du Conseil ne sera nécessaire pour démarrer l'enquête publique. En revanche, une délibération sera requise pour procéder au "déclassement du terrain" où devrait s'élever la tour. De quoi encore retarder, voire stopper, le projet qui était initialement prévu pour sortir de terre en 2012. La date de 2017 est maintenant annoncée pour l'achèvement de cet immeuble, qui sera la troisième plus haute structure de Paris intramuros, après la tour Eiffel et la tour Montparnasse. Dessinée par les architectes suisses Herzog & de Meuron, la tour prismatique présente un profil relativement étroit. Elle doit offrir 88.000 m² de bureaux et 2.600 m² d'espace public. Le coût estimé de sa construction était, en 2011, de 535 M€.

 

La construction de tours connaît un nouvel essor en France. Outre cette tour Triangle de 180 mètres, de nombreux autres projets se trouvent à divers degrés d'achèvement dans l'Hexagone. Ces édifices restent la plupart du temps cantonnés à des quartiers d'affaires comme la Défense ou la Part-Dieu, mais commencent à présenter une certaine mixité dans leurs fonctions. Batiactu vous propose un panorama de ces tours de France.

 

Découvrez en images les différentes tours en projet dans l'Hexagone.

actionclactionfp

Tours Hermitage (La Défense)

Hermitage Plaza
Hermitage Plaza © EPAD
Les tours jumelles dessinées par Norman Foster viendront tutoyer la hauteur de la tour Eiffel, à 320 mètres. Outre les dimensions exceptionnelles du projet, qui vient éclipser toutes les autres tours de la Défense en arrière plan, le programme de 280.000 m² présente la particularité d'être mixte, avec une large part réservée au logement (de standing). Un hôtel 5 étoiles, des bureaux, des commerces, et même une salle polyvalente de 1.300 places seront également incorporés. Le projet, ralenti par des recours, devrait être achevé à la fin de 2018 ou dans le courant de 2019.

Tour Phare (La Défense)

tour phare
tour phare © Morphosis - Thom Mayne
Autre tour emblématique de la future skyline du quartier d'affaires de Paris, la tour Phare devait répondre à la défunte tour Signal. Isolée, la tour Phare présente un aspect inhabituel, en courbes d'aspect quasi-organique. C'est l'architecte Thom Mayne (Morphosis) qui a imaginé l'édifice de 297 mètres et 70 étages. Prévu pour être achevé en 2017, il offrira 147.000 m² de bureaux dans une enveloppe HQE.

Tour Air² (La Défense)

Tour Air2
Tour Air2 © Epadesa - Arquitectonica
Encore une tour de bureaux, qui sera construite à l'emplacement de la tour Aurore. Signée Arquitectonica (pour Bouygues Immobilier) elle présente une forme évasée qui doit s'intégrer au milieu d'autres immeubles de grande hauteur. La Air²culminera à 202 mètres (42 étages) et offrira 82.000 m² de surface, notamment grâce à ce concept de plateaux élargis vers le sommet.

 

Le couple de tours Air²-D2 formera un duo incontournable à l'avenir.

Tour Incity (Lyon)

Tour incity
Tour incity © ValodeetPistreArchitectes
Valode & Pistre ont conçu cette tour de 200 mètres qui dominera le ciel lyonnais à la fin de 2015. La moitié des 44.000 m² de surface seront occupés par la SNCF. En tout, l'immeuble offrira 2.700 postes de travail sur 39 étages.

Tour Majunga (La Défense)

Tour Majunga
Tour Majunga © CL-Batiactu
Encore une tour de bureaux à la Défense. La tour Majunga est signée Jean-Paul Viguier & Associés pour Unibail-Rodamco. En cours de finition, elle atteint les 194 mètres de hauteur. Sa surface est de 69.500 m².

Tours Duo (Paris)

Pavillon de l'arsenal exposition work in process
Pavillon de l'arsenal exposition work in process © Ateliers Jean Nouvel
Des tours d'habitation de 38 étages et 175 mètres qui doivent voir le jour dans le 13e arrondissement parisien, à l'horizon lointain de 2018-2020. Elles font partie de la ZAC Massena-Bruneseau et ont été conçues par les ateliers Jean Nouvel.

Tour D2 (La Défense)

Tour D2
Tour D2 © Grégoire Noble
La tour D2 est en phase d'achèvement, avec une livraison prévue pour le mois de septembre 2014. Elle comptera 37 étages pour 50.000 m² de surface de bureaux. Le dessin géométrique particulier, qui intègre un jardin suspendu dans les derniers étages, a l'œuvre d'Anthony Béchu et de Tom Sheehan.

Tour du TGI (Paris)

Palais justice Paris Renzo Piano
Palais justice Paris Renzo Piano © SC-Batiactu
Un bâtiment administratif de 160 mètres de haut s'immisce dans ce classement des futurs IGH français. Le tribunal de grande instance de Paris, signé Renzo Piano, sera construit dans le quartier des Batignolles du 17e arrondissement parisien.

Tour Elithis (Dijon)

Tour  Elithis au sein de l'éco-quartier Arsenal à Dijon
Tour Elithis au sein de l'éco-quartier Arsenal à Dijon © Arte Charpentier Architectes.
Beaucoup moins élevée que les autres tours en projet (moins de 50 mètres), la tour Elithis présentent un intérêt environnemental. Elle sera implantée dans un éco-quartier de Dijon où des ITGH ne s'imposent pas totalement.