Avec cette extension baptisée Switch House, la Tate Modern gagne ainsi 60% de surface, ce qui lui permet de présenter désormais 800 oeuvres et 300 artistes. Avec un coup de projecteur particulier sur des pays jusque-là ignorés. Parmi les artistes mis en valeur, l'Ukrainien Boris Mikhailov, le Japonais Yayoi Kusama, le Brésilien Ricardo Basbau ou encore le Franco-algérien Kader Attia. Un édifice spectaculaire culminant à 64 mètres qui offrira sans aucun doute un panorama à 360 degrés sur Londres. Et le coût du projet estimé à 327 millions d'euros...

 

actioncl