Avant de reconnaître que le bâtiment, la "Tate Modern a changé Londres depuis 2000.(…) L'impact qu'il a eu sur la conception urbaine et le développement de la Rive Sud et Southwark a été aussi substantiel que son influence sur la vie artistique, culturelle et sociale de la ville."

 

Pour Jacques Herzog, "cette nouvelle extension ajoutera une autre dimension décisive à l'architecture et l'environnement du quartier." Si le rez-de-chaussée, situé dans les anciens réservoirs de la centrale, demeure sombre, aux étages supérieurs, les briques qui recouvrent le bâtiment sont disjointes et laissent filtrer la lumière telles des moucharabieh. Les concepteurs suisses ont opté pour de grandes fenêtres qui laissent aussi généreusement entrer le jour dans les espaces destinés à la déambulation et au repos.

 

actioncl