La chapelle royale du château de Versailles est le dernier grand chantier lancé par le Roi Soleil. Débutés en 1699, les travaux se sont achevés en 1710, soit 5 ans avant la mort du monarque. A l'heure actuelle, les visiteurs du château peuvent encore admirer l'édifice tel que Louis XIV et sa cour le voyaient : en effet, tout le bâtiment est d'origine. Malgré des efforts financiers moindres - la France entrait alors dans la guerre de la Ligue d'Augsbourg -, la royauté y a tout de même consacré un budget de 2,5 millions de livres, dont environ 1 million dédié aux décors peints et sculptés. La chapelle affiche une hauteur de 40 mètres pour une longueur de 42 mètres, et une largeur de 24 mètres.

 

Déjà restauré de 1875 à 1878, donc dans une période difficile et douloureuse - le Second Empire de Napoléon III venait de chuter après la défaite de Sedan en 1870, et la fragile IIIe République commençait tout juste sa longue existence -, l'édifice compte 5.200 m² de façades, 28 statues, 12 gargouilles, 68 chapiteaux de pilastres, 17 têtes de chérubins et 46 baies. Des prodiges architecturaux que la jeune République a voulu conserver : les assemblées parlementaires ont siégé un temps au château de Versailles après la promulgation du nouveau régime, dans un contexte financier très délicat puisque la France devait alors verser d'énormes indemnités de guerre à l'Empire germanique.

 

Aujourd'hui, c'est donc la seconde restauration dont fait l'objet la chapelle royale.

actioncl