PATRIMOINE. Bientôt millénaire, le château de la Salvetat-Saint-Gilles (Haute-Garonne) a bien souffert. Malmené par les tempêtes, ses toitures ont été endommagées au point de s'écrouler en partie. Grâce à de multiples mobilisations des pouvoirs publics et une opération de mécénat menée par Terreal et la Fondation du patrimoine, sa sauvegarde est lancée. Visite guidée.

Le château de la Salvetat-Saint-Gilles s'est sans cesse réinventé au cours des siècles. Mise en chantier par Raymond IV, comte de Toulouse à la toute fin du 11e siècle, afin de prévenir les invasions par le sud de son domaine, cette forteresse a connu la longue histoire de France. Siège du parlement toulousain pendant l'épidémie de peste de 1481, elle a été remaniée à la Renaissance afin d'en faire un logis seigneurial. A la Révolution, le propriétaire du château est guillotiné à Paris et son bien saisi, morcelé et vendu comme bien national. Habité jusque dans les années 1960, le château s'est ensuite lentement dégradé. François Arderiu, le maire de la commune de 8.200 âmes, raconte : "La tempête Klaus l'a durement frappé en 2009. Nous avons fait l'acquisition du château et des 6.800 m² de terrain pour un euro symbolique en décembre 2016 afin de programmer des travaux de sauvegarde : toitures, charpentes, planchers…". En tout, une opération facturée à 1,3 M€ HT répartis sur trois ans.

 

Ce coût, important pour une petite municipalité, sera supporté par une multitude de partenaires : l'Etat (40 %), la région (20 %), le département (20 %) et la commune (20 %). "Un reste à charge de 260.000 €, dont une partie sera couverte par une souscription lancée par la Fondation du Patrimoine, qui permet de défiscaliser les dons et qui apporte une cagnotte de 10.000 €. Le projet a été sélectionné au loto du patrimoine de la mission Bern, parmi les 270 sites nationaux, ce qui apportera 25.000 € supplémentaires", poursuit l'édile. Enfin, la société Terreal, dont l'un des cadres habite la petite ville, s'est lancée dans une opération de mécénat comprenant le don de tuiles plates pour refaire entièrement les toitures. Bernard Cassagnet, délégué régional de la Fondation du patrimoine, explique : "Ce projet correspond à de la sauvegarde, de la protection du patrimoine. En Occitanie, il y a 5.000 lieux à préserver. La tâche est immense !". La fondation souhaite donc sensibiliser les Français au don, y compris les entreprises, rappelant astucieusement que le résultat d'un tel chantier serait visible des siècles durant alors que les résultats sportifs d'un club sponsorisé ne dureraient qu'une saison…

 

Découvrez les secrets du château de la Salvetat-Saint-Gilles en images dans les pages suivantes

actionclactionfp