RENDEZ-VOUS. Dans le cadre de la Biennale d'architecture qui se tiendra à Versailles en 2019, le château réaménagé par Louis XIV accueille une exposition intitulée "Versailles. Architectures rêvées 1660-1815", du 3 mai au 3 août prochain. Est ainsi présentée la variété des projets architecturaux qui auraient pu façonner un autre visage de ce lieu de pouvoir symbolique.

"On ne fait jamais rien d'extraordinaire, de grand et de beau, qu'en y pensant plus souvent et mieux que les autres." Cette phrase de Louis XIV, issue de ses Mémoires, pourrait bien se transposer à l'histoire du pavillon de chasse qu'il a transformé en lieu de pouvoir, symbole de la toute-puissance française : le château de Versailles, à travers sa longue histoire, n'a cessé d'être un "chantier permanent". De l'installation du Roi-Soleil dans ses murs à sa conversion définitive en musée sous le règne de Louis-Philippe, nombreux furent les projets architecturaux visant à conférer une nouvelle esthétique et une majesté réaffirmée au palais. C'est l'objet de l'exposition intitulée "Versailles. Architectures rêvées 1660-1815", qui prend ses quartiers du 3 mai au 3 août 2019, dans la galerie de pierre haute de l'aile nord du château.

 

S'inscrivant dans le cadre de la Biennale d'architecture et de paysage de la région Ile-de-France qui prend place à Versailles du 3 mai au 13 juillet 2019, ce rendez-vous se veut avant tout historique : "Le but de cette exposition est de montrer ce que Versailles aurait pu être si d'autres décisions avaient été prises", explique la commissaire de l'évènement, Elisabeth Maisonnier, également conservateur au château. "L'originalité de l'exposition tient au fait qu'elle est présentée dans la galerie de pierre haute, dans l'aile nord, qui est un lieu à la fois linéaire et minéral et qui s'harmonise avec l'architecture." Les organisateurs ont opéré une sélection de 120 dessins, uniquement des documents papiers, sous forme de fac-similés, provenant soit des collections versaillaises, soit d'autres institutions : Archives nationales, Bibliothèque nationale de France, Institut de France... Quelques tableaux et un dispositif multimédia complèteront la visite, qui s'intègrera dans le parcours classique du château, après la section consacrée à l'histoire de sa construction.

 

Découvrez à quoi aurait pu ressembler le château de Versailles dans les pages suivantes.

actionclactionfp