"La beauté, l'ordonnance, la richesse des matières, l'excellence de la sculpture et de la peinture, l'éclat de la dorure, rien n'y est épargné : [...] l'intention qu'on a eue de faire de cet édifice, quoique renfermé dans un assez petit espace, un chef-d'oeuvre dans tous les genres, et la perfection des parties de détail qu'on y remarque, sont autant de motifs qui doivent faire passer par-dessus la prodigalité de la peinture et de la sculpture. Cet édifice est digne surtout de servir de modèle à nos artistes, soit par [sa] construction admirable, [...] soit par la régularité de la plus grande partie de sa décoration, soit enfin par la pureté de l'architecture qui y préside, la correction des profils et le choix des formes, ou en la considérant par la beauté de la sculpture et de la peinture, qui s'y font admirer."

 

Texte issu de L'architecture française (1756) de Jacques-François Blondel (1705-1774)

actioncl