HISTOIRE. Le ministre de la Culture Franck Riester et l'animateur Stéphane Bern ont présenté ce mardi 11 juin 2019 les 103 monuments retenus par la Mission patrimoine en péril pour bénéficier de financements prioritaires visant à les rénover. Détails.

Ce mardi 11 juin 2019, le ministre de la Culture Franck Riester et l'animateur Stéphane Bern ont présenté 103 monuments et sites historiques retenus par la Mission patrimoine en péril pour bénéficier de financements prioritaires en vue de leur rénovation. Après que le présentateur de Secrets d'histoire sur France 2 se soit exprimé à plusieurs reprises pour mobiliser les acteurs publics à ce sujet, c'est donc une nouvelle étape de franchie dans cette course à la réhabilitation des nombreux vestiges que compte notre pays. L'histoire de France peut en effet se lire au travers des châteaux, églises et autres monuments qui émaillent notre territoire mais qui, aujourd'hui, menacent ruine pour la plupart. C'est dans ce but que la mission patrimoine a été lancée et confiée à Stéphane Bern, en parallèle d'un autre dispositif, le Loto du patrimoine.

 

Stéphane Pallez, présidente directrice-générale de la Française des jeux (qui chapeaute le Loto du patrimoine), faisait justement partie des personnalités présentes lors de la présentation des 103 lauréats. Dans un tweet, son organisation a précisé que "la commercialisation des jeux mission patrimoine fut un succès en 2018, avec près de 22 millions d'euros récoltés au profit de la Fondation du patrimoine, dépassant l'objectif initial de 15 à 20 millions d'euros". Les 103 sites dévoilés pourront donc bénéficier, à l'instar des 18 monuments emblématiques déjà retenus en mars 2019, de la part revenant à l'État des fonds issus de ce fameux Loto du patrimoine.

 


 

Des monuments variés retenus aux 4 coins de la France

 

Et pourtant, la puissance publique a dû trancher : quelques 3.500 sites à préserver avaient été signalés par le grand public depuis 2018, et la sélection finale n'en retient que 103. D'après le ministère de la Culture, les lauréats présentent une "très grande diversité", allant des édifices religieux aux maisons d'architectes, en passant par les sites industriels et les moulins, sans oublier les jardins. La sélection "présente également, par rapport à celle de l'an dernier, un plus grand équilibre entre édifices protégés et non protégés au titre des monuments historiques", précise la rue de Valois. Sur le plan géographique, les monuments retenus sont répartis sur l'ensemble du territoire national (métropole comme Outre-Mer), avec au moins un site par département. Pour continuer à débloquer des financements, une nouvelle salve de tickets de grattage va être imprimée puis distribuée dès le 15 juin prochain : la grille du Super Loto du patrimoine sera mise en vente au prix de 3€, pour un tirage prévu le 14 juillet. Et à compter du 2 septembre, les citoyens pourront acheter deux autres types de tickets, à 3€ et 15€.

 

Parmi les monuments et sites historiques retenus par la Mission Patrimoine, on peut citer...

 

- la basilique de Longpont-sur-Orge, dans l'Essonne,
- le fortin de Girolata, en Corse,
- le château de Comborn, à Orgnac-sur-Vézère, en Corrèze,
- le relais de Fontenay, dans le Loiret,
- le château d'eau de Podensac, en Gironde,
- l'église Notre-Dame de Suzette, dans le Vaucluse,
- le viaduc de Cléron, dans le Doubs,
- l'église Saint-Ambroise de Busserotte-et-Montenaille, en Côte-d'Or,
- le moulin de Juffet à Montbazin, dans l'Hérault,
- l'ancien Couvent des Cordeliers de la Cassine, dans les Ardennes...

 


 

Le ministère de la Culture a rappelé à cette occasion que l'État a augmenté les plafonds des taux de subventions des monuments soutenus dans le cadre de la Mission Patrimoine en péril : désormais, les taux montent jusqu'à 40% pour les édifices inscrits au titre des monuments historiques (contre 20% habituellement) et jusqu'à 60% pour les édifices classés au titre des monuments historiques (contre 40% habituellement).

actionclactionfp