Utilisé pour le tournoi olympique de football masculin et féminin, le stade national de la capitale du pays figure est le deuxième en termes de capacité, avec 69.000 spectateurs. L'ancien stade Mané Garrincha a été démoli quasi-intégralement pour laisser place à une arène moderne dotée d'une nouvelle façade enveloppée d'une structure métallique.

 

La coûteuse reconstruction du Mané Garrincha a nécessité 335 millions d'euros et trois ans de travaux, entre 2010 et 2013.

actioncl