SÉCURITÉ. Suite au changement de direction de l'Office public de l'habitat d'Aubervilliers, en Seine-Saint-Denis, des individus ont proféré menaces et agressions en bande organisée. La sûreté du personnel est en jeu.


Les agents de l'Office public de l'habitat (OPH) d'Aubervilliers, en banlieue parisienne, ont cessé le travail, le 24 février, pour dénoncer la série de menaces et d'agressions qui les vise depuis un mois et inquiète les autorités. Pour cette "journée blanche", les bureaux d'accueil, les loges de gardiens et le siège de l'office HLM de cette ville populaire de Seine-Saint-Denis ont fermé leurs portes en marque de protestation contre un niveau de violence "jamais vu".

 

Il vous reste 75% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter
PROMO ÉTÉ 2022 - abonnement 12 mois ETENDU jusqu’au 30 SEPTEMBRE 2023
Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp