Les concepteurs ont voulu pousser le plus loin possible les avantages des volumes existants en libérant intégralement les espaces du site. S'inscrivent dans cette démarche l'application simple de flocage en sous-face des voûtains (pour l'acoustique et la fonction coupe-feu) et l'absence totale de faux-plafonds qui laisse ainsi à découvert les installations techniques. "Un certain 'brutalisme' lié à la visibilité de l'ensemble des réseaux répond à la grande finesse des détails du mobilier sur-mesure et à la noblesse des matériaux bruts (acier, chêne massif, parquet)", note encore l'agence.

 

L'escalier tournant de la bibliothèque et l'amphi, éléments-clés du nouveau site

 

Dans les salles de lecture de la bibliothèque, les circulations ont été établies le long des façades, permettant à la lumière naturelle de pénétrer dans le lieu sans entrave, et libérant aussi l'enfilade visuelle des fenêtres. L'entrée de la bibliothèque est symbolisée par un escalier tournant monumental, courant du rez-de-jardin jusqu'au R+1. Dans les étages, "une circulation élargie et généreuse en lumière naturelle permet d'aménager un véritable lieu d'échange sur plusieurs niveaux" : concrètement, chaque étage est relié aux autres par un escalier principal ouvert qui connecte directement les salles de classes, sans passer par les escaliers encloisonnés.

 

Espace majeur et incontournable, l'amphi de 500 places prend place au creux de la place d'arme, à l'emplacement de l'ancien parking et dans l'axe nord-sud du site. Les étudiants et professeurs y accèdent par une galerie entièrement recouverte d'acier auto-patinable, qui s'inscrit dans la continuité du parvis d'accueil central. Ce matériau, choisi pour sa "matérialité chaude, vibrante et changeante", sert de fil conducteur au visiteur dans l'ensemble des espaces extérieurs et se prolonge jusqu'à l'intérieur.

actioncl