Dans les faits, le cabinet Chartier-Dalix a entendu par "intervention fine" le fait de reprendre les qualités existantes de ce "patrimoine de qualité", le site proposant déjà de "formidables écrins" pour les nouveaux enjeux auxquels il se destine. Les adaptations structurelles, thermiques, d'accessibilité et de sécurité restent possibles mais sont tout de même réduites grâce aux espaces originels et à la conservation de certains équipements, comme les escaliers. L'intervention en question se limite donc à l'intérieur, puisque l'enveloppe n'a quasiment pas été modifiée, à l'exception évidente de la mise aux normes des dimensions des portes.

 

"L'aménagement est conçu pour que les finitions brutes laissent percevoir la structure existante et la noblesse des matériaux d'origine", expliquent les concepteurs. "Les façades intérieures sont dévoilées par des circulations généreuses et la hauteur valorisée par des trémies qui révèlent les volumes existants."

 

La place d'arme a, quant à elle, été pensée comme un lieu de convergence et en même temps de séparation des flux des usagers. L'emplacement du centre d'accueil donne du sens à l'ensemble du site en représentant un espace attractif et fonctionnel et en offrant une orientation. Enfin, la disposition symétrique de l'ensemble délivre une connexion visuelle traversant toute la profondeur de la parcelle, de la rue Saint Hippolyte au boulevard de Port Royal.

actioncl