Un tour dans la basilique de Vézelay permet d'admirer la beauté architecturale ainsi que la prouesse technique des procédés et savoir-faire de l'époque : la plupart des chapiteaux que l'on peut voir aujourd'hui datent du XIe siècle ; seuls quelques-uns ont fait l'objet de moulages pour leur restauration. Du fait de la qualité de la pierre calcaire utilisée à l'époque et de la mise en oeuvre parfaite des compagnons médiévaux, nombre d'éléments du monument présentent encore au XXIe siècle "une fraîcheur exceptionnelle", selon les mots de Christophe Wagner.

 

Au-dessus de la nef, les remblais des chapiteaux présentaient une situation préoccupante. Le groupement a donc décidé de remplacer ces amas de terres et de pierres datant du XIXe siècle par des billes d'argile (argile expansée), 3 à 4 fois plus légères et affichant des qualités de légèreté et de résistance.

 

Respectant le travail accompli en leur temps par Viollet-le-Duc et ses équipes, le groupement réalisant l'actuel chantier de modernisation de la basilique de Vézelay parvient à trouver le juste équilibre entre respect des méthodologies anciennes et recours à des techniques innovantes. Ceci pour que la lumière continue à habiter ce lieu millénaire.

actioncl