Vézelay peut même être considérée comme "une des capitales de prière de la chrétienté", "une nouvelle Jérusalem sur ces terres bourguignonnes", selon Laurent Hecquet, premier adjoint au maire chargé de la culture et du tourisme. Malgré cela, la basilique et sa cité ont subi les remous de l'Histoire : guerres de religion, Révolution et autres vicissitudes du temps sont passées par là. Alors que la ville comptait environ 10.000 habitants au XIIe siècle, elle n'en totalisait plus qu'un millier au XIXe siècle.

 

C'est justement à cette époque qu'Eugène Viollet-le-Duc a entrepris un premier chantier de restauration de la basilique. Un travail qui a permis de sauvegarder l'édifice qui menaçait alors ruine. Précédant la modernisation de la cathédrale Notre-Dame-de-Paris, la réhabilitation de la basilique de Vézelay constitue la première grande rénovation d'un bâtiment médiéval au XIXe siècle.

 

En 1979, la France a présenté à l'Unesco cinq bien nationaux à inscrire au Patrimoine mondial de l'Humanité. Parmi eux : la basilique et la colline de Vézelay, traduisant depuis l'engagement de la France à protéger et à transmettre le site aux générations futures.

actioncl