Etant le lieu patrimonial le plus visité de Bourgogne, la basilique de Vézelay nécessite une attention constante. Lorsqu'il est apparu qu'une nouvelle restauration s'imposait, la commune s'est rapidement aperçue que son budget n'était "pas du tout compatible" avec le coût des importants travaux à réaliser. La cité médiévale a donc bénéficié de l'accompagnement du département de l'Yonne, de la région Bourgogne-Franche-Comté, de la Fondation du Patrimoine, de différents mécènes et de la Drac (Direction régionale des affaires culturelles) en tant qu'assistant à maîtrise d'ouvrage. "Il faut mettre l'ensemble du site à la hauteur du monument qui le surplombe", assure Laurent Hecquet.

 

Un engagement de la puissance publique qui a été complété en septembre 2010, lors de la visite du président de la République d'alors, Nicolas Sarkozy, à Vézelay : le chef d'Etat a initié une opération "Grand site" sur l'ensemble du territoire de la commune, laquelle espère d'ailleurs décrocher un label en 2023. Des considérations administratives précieuses pour les finances de la cité, maître d'ouvrage du projet : avec seulement un million d'euros de budget annuel de fonctionnement, Vézelay a déjà, en parallèle, investi 12 millions d'euros dans le chantier de rénovation de sa basilique.

actioncl