Les fondations de la basilique de Vézelay remontent à la fin du IXe siècle. Occupée jadis par les bénédictins puis par les franciscains, elle accueille aujourd'hui un ordre monastique récent, en lien avec Jérusalem. A l'origine, le site n'était même qu'une église, consacrée en 1050, et n'a obtenu son titre de basilique qu'en 1920, sur décision de la papauté.

 

L'édifice est devenu paroissial après la Révolution française, car le culte a rapidement été rétabli à Vézelay, étant donné que la ville se trouve sur l'une des quatre routes de Saint-Jacques-de-Compostelle. Autrefois, les pèlerins marquaient une étape dans la cité bourguignonne pour se rendre à Rome ou Jérusalem. Au-delà des pèlerinages, des départs pour les croisades ont également eu lieu depuis Vézelay. Réputé abriter des reliques de Marie-Madeleine, et ayant quelques guérisons et autres miracles à son actif, le site est également le plus grand sanctuaire magdalénien d'Europe de l'Ouest.

 

Dépendant directement du Saint-Siège et placée autrefois sous la protection du roi de France, la basilique représente donc un lieu de pèlerinage incontournable depuis plusieurs millénaires. Bien avant l'ère chrétienne, les civilisations celte et gallo-romaine ont effectivement façonné les paysages locaux et laissé de nombreux vestiges.

actioncl