"Le pavillon de Singapour occupe un très petit bout de terrain de l'Exposition. L'idée était donc de maximiser l'utilisation du terrain en superposant différents programmes", explique Quentin Sim. "C'est une approche omniprésente à Singapour, en raison de la superficie très limitée de la cité-Etat." L'agence Woha Architects a donc choisi de superposer les niveaux pour offrir davantage d'espace aux visiteurs. "De plus, cela permet de créer une expérience immersive." La visite de pavillon se termine par l'arrivée sur une large terrasse ouverte, qui a été imaginée comme une plateforme qui surplombe les autres terrains de l'Exposition. Les visiteurs peuvent y trouver des stands de restauration et profiter de projections de films et de conférences.

actioncl