INTERNATIONAL. L'Exposition universelle 2020, qui se tient durant six mois à Dubaï, aux Émirats arabes unis, réserve son lot de surprises. Batiactu a pu visiter le pavillon Singapour, un écrin de végétation qui se veut être exemplaire pour les bâtiments durables du futur.

Dubaï accueille pendant six mois l'Exposition universelle 2020 et, avec elle, les pavillons de 192 pays. Prouesses architecturales, innovations en tout genre et réflexion sur l'environnement se conjuguent sur le terrain de cet événement dont la superficie fait deux fois la taille de la ville de Monaco. Mais s'il y a bien un pavillon qui sort de l'ordinaire avec sa végétation luxuriante, c'est celui de Singapour, que Batiactu a pu visiter. Situé au sein du quartier "durabilité" de l'événement, le pavillon est constitué de non pas pas un, mais plusieurs bâtiments en forme de cônes entremêlés les uns aux autres. Le pavillon possède des murs, certains sols et plafonds entièrement végétalisés. Ils se structurent comme des poumons verts d'arbres et de plantes qui créent leur propre microclimat. Au total, 80.000 plantes provenant de 170 espèces ont été utilisées dans ce projet.

 

Derrière ce projet, l'agence singapourienne Woha Architects a réussi à concevoir un pavillon à l'image du pays qu'il représente. Plus de 50% du territoire de la cité-Etat est occupé par de la végétation ou des arbres. Ainsi, la ville dans la nature est caractérisée dans le pavillon par des couloirs sinueux et apporte une atmosphère reposante. L'agence, qui a imaginé le projet en 2018, a souhaité faire coexister l'architecture et la nature, en construisant des bâtiments durables. Les "cônes", d'une hauteur de neuf mètres, abritent chacun un thème. D'abord, la ville et les défis qu'elle représente face à un monde naturel menacé, puis la forêt tropicale, avec ses plantes rapportées de Singapour qui donnent aux visiteurs l'impression de se balader en pleine jungle. Viennent enfin les fleurs dans un espace entièrement pensé pour faire la part belle aux orchidées. Si le pavillon a principalement été construit en acier et recouvert de plantes, l'agence s'est efforcée "de sélectionner des matériaux qui peuvent être démontés et réutilisés", indique à Batiactu Quentin Sim, l'un des architectes en charge de ce projet.

 

Découvrez la suite du pavillon en images…

actionclactionfp