En revanche, au niveau inférieur du plateau ferroviaire, une salle d'échanges a été imaginée par les équipes d'AREP, précisément, au-dessus des quais de deux lignes de métros souterrains. "Cette salle assurera, sur près de 17.500 m², une interface aisée avec l'ensemble des modes de transports collectifs et individuels mais également les liaisons vers les quartiers attenants", détaille Daniel Claris.

actioncl