Les voies ferrées et les viaducs existants du métro et de l'autoroute fracturent, en effet, la ville de Qinghe, implantée au nord-ouest de Pékin, en limite du cinquième périphérique. "Nous sommes effectivement sur un site très contraint, une griffure urbaine, en présence d'une fracture Nord-Ouest et Sud-Est et des tours résidentielles orientées Nord-Sud", indique le directeur international de AREP. Par ailleurs, cette nouvelle réalisation est située sur l'emplacement d'une ancienne gare de la première ligne ferroviaire conçue, construite et financée par les chinois, et qui reliait, déjà, il y a plus d'un siècle Pékin à Zhangjiakou.

actioncl