L'ouverture du travail jusqu'à 12 dimanches par an. C'est la mesure la plus symbolique portée par Bercy. Deux concessions lors de l'examen en commission  ont été acceptées : Bercy renonce à imposer aux maires d'accorder aux moins 5 dimanches. Toutefois, le ministère a accepté qu'au-delà de 5 dimanches, les maires doivent solliciter l'avis de l'intercommunalité.

 

De son côté, l'UPA hostile à ce dispositif en appelle aux parlementaires afin qu'ils rejettent cette mesure et invite d'ores et déjà les maires et les responsables d'intercommunalités à résister au lobbying de la grande distribution afin de privilégier le maintien de l'économie de proximité. D'ailleurs, le président de l'UPA Jean-Pierre Crouzet nous confie ce lundi : "De grâce, ne sacrifions pas les entreprises de l'artisanat et du commerce de proximité pour satisfaire l'appétit de quelques enseignes de la grande distribution."

 

actioncl