C'est donc une équipe originale, hétéroclite et motivée par un projet exceptionnel de réhabilitation d'un monument historique, qui s'est constituée pour ce chantier. "C'est véritablement une aventure européenne", confie Georges Hennen. "Le projet est atypique, mais c'est précisément pour cette raison qu'il nous a séduit. Mes équipes et moi-même avons été attirés par le béton de chanvre, un matériau correspondant finalement à la personnalité de notre entreprise. En effet, il s'agit d'un matériau noble, naturel, innovant et qui est capable de faire revivre des bâtiments."

 

Grâce à un travail d'équipe, les différentes entreprises du projet se sont concertées. Le partage de connaissances, couplé à la mutualisation des compétences, ont permis de relever le défi d'un chantier conséquent, et ce, toujours avec bienveillance. "Nous ne connaissions pas la solution chaux-chanvre, il a donc fallu nous former à cette application", reprend Georges Hennen. "Mais cela s'est fait progressivement, en bonne intelligence, et nous l'avons maîtrisé rapidement. Le béton de chanvre est un beau matériau, qui assure une chaleur, une ambiance, une naturalité particulière. Tout cela accroît le bien-être ressenti dans le bâti où il est appliqué. Il s'agit par ailleurs d'un matériau qui s'inscrit dans le temps long, une perspective trop souvent oubliée de nos jours, et pourtant cruciale dans le bâtiment. De surcroît, il s'agit d'un investissement qui sera forcément rentabilisé sur le long terme. Si je devais résumer ce chantier de réhabilitation du grand château d'Ansembourg, je dirai que ce sont les conseils techniques, la cohésion d'équipe, le partage entre professionnels motivés qui ont permis d'obtenir ce résultat. Comme on dit en Belgique : l'union fait la force !"

actioncl