"On est plutôt dans un travail de réflexion qui montre qu'il y a des échos, des figures extrêmement modernes dans l'architecture de l'époque. L'image du roi-nomade, avec la cour itinérante, était elle-même d'une grande modernité", explique Dominique Perrault. Le philosophe Roland Schaer revient pour sa part sur les pratiques architecturales en vigueur dans la France au XVIe siècle : "A l'époque, il y avait un commanditaire qui donnait l'ordre de construire, un surintendant chargé de superviser le chantier, une direction des travaux avec des maîtres-maçons. Le surintendant assumait une fonction de maîtrise d'ouvrage administrative et financière. Mais il ne faut pas projeter notre schéma contemporain sur la période de la Renaissance, le fonctionnement était différent autrefois."

actioncl