RÉNOVATION. L'édition 2019 des Journées du Patrimoine, qui se tenaient ces 21 et 22 septembre et qui ont rassemblé 12 millions de nos compatriotes, ont été l'occasion pour la Fondation du Patrimoine de lancer des appels aux dons visant à soutenir les monuments et sites historiques en péril. De son côté, le Gouvernement a initié un appel à projets destiné à soutenir les collectivités territoriales.

Ces 21 et 22 septembre 2019 se tenaient les Journées du Patrimoine, placées cette année sous le thème des arts et divertissements. Plus de 12 millions de visiteurs ont saisi cette occasion pour (re)découvrir monuments et sites historiques partout en France, une fréquentation qui reste stable par rapport aux années précédentes. Mais cette 36e édition a aussi été l'occasion pour la Fondation du Patrimoine de dresser un point d'étape du Loto du Patrimoine, initié dans le cadre de la mission confiée à l'animateur Stéphane Bern par le président de la République. En septembre 2017, Emmanuel Macron a en effet demandé au présentateur de Secrets d'Histoire de mobiliser nos compatriotes sur la problématique de la sauvegarde des monuments en péril. Sur les 121 sites lauréats de la mission Bern, 18 considérés comme emblématiques vont toucher des aides totalisant 6,2 millions d'euros.

 

Dans un communiqué, la Fondation du Patrimoine rappelle par ailleurs qu'elle a engagé 30 millions d'euros depuis 2017, ajoutant que sur les 390 projets de rénovation sélectionnés par les équipes de la Fondation et du ministère de la Culture, 133 sont en chantier voire terminés. Pour rappel, le Loto du Patrimoine et les jeux à gratter lancés par la Française des Jeux (FDJ) ont rapporté en 2018 environ 25 millions d'euros. Les dons, mécénats et autres parrainages ont permis quant à eux de collecter 10 millions d'euros. Les Directions régionales des affaires culturelles (Drac) doivent encore attribuer 14 millions d'euros aux sites protégés.

 

Nouveaux appels aux dons et appel à projets

 

Et c'est donc à l'occasion des Journées du Patrimoine 2019 que la Fondation du Patrimoine a lancé de nouveaux appels aux dons destinés à financer les projets soutenus par ses soins et par la mission Bern, dont le château de Jarnosse (Loire), l'abbaye impériale Saint-Pierre à Baume-les-Messieurs (Jura), l'ancienne manufacture du parc de la Poudrerie de Sevran-Livry (Seine-Saint-Denis) ou encore le manoir de Courboyer (Orne). "Les sommes collectées viendront en complément du Loto du Patrimoine pour financer les travaux des sites en péril", indique la Fondation dans un communiqué.

 

En parallèle, la ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, Jacqueline Gourault, et le ministre de la Culture, Franck Riester, ont lancé ce 21 septembre l'appel à projets "Réinventer le patrimoine". L'objectif : "accompagner les collectivités pour offrir une seconde vie à leur patrimoine laissé vacant", en sélectionnant une dizaine de sites "à valeur patrimoniale ou architecturale" puis en soutenant "leur réhabilitation en projets hôteliers, culturels, évènementiels ou tiers-lieux, en facilitant la rencontre d'intérêts publics et privés à travers un fonds d'ingénierie d'un montant d'un million d'euros". Les collectivités peuvent envoyer leurs candidatures jusqu'au 15 novembre prochain.

 

La sauvegarde du patrimoine, "un engagement de toute l'année"

 

Du côté de l'exécutif, on se félicite du succès de l'édition 2019 des Journées du Patrimoine : "Un grand moment de cohésion nationale à l'occasion duquel chaque Française et chaque Français, chaque jeune, chaque adulte a ressenti cette émotion propre à ces lieux chargés d'histoire, de notre histoire", a ainsi déclaré Franck Riester. En visite à la maison de la peintre Rosa Bonheur, à Thomery en Seine-et-Marne, le chef de l'Etat a salué le travail de Stéphane Bern, qui fait selon lui "un énorme travail" pour protéger les monuments historiques en danger, selon des propos rapportés par l'AFP. Pour Emmanuel Macron, la sauvegarde du patrimoine "n'est pas simplement des Journées, c'est un engagement de toute l'année". Ce à quoi l'animateur télé lui a répondu : "Je continue à oeuvrer. On espère faire mieux cette année", car "il faut sauver tous les bâtiments en déshérence, qui sont le trésor de la France". Le président de la République a estimé que la mission Bern et l'action du ministère "ont révélé une chose très importante : nos concitoyens ont pris conscience que c'était leur patrimoine".

actionclactionfp