Côté budget, la municipalité est satisfaite. Frédéric Giroud, représentant de la Saedel, la société d'aménagement départementale, choisie pour assurer la maîtrise d'ouvrage par délégation, explique : "Nous avons eu le mandat de l'opération, et nous avons assumé le rôle du maître d'ouvrage jusqu'à la livraison, pour le compte de la commune avec qui nous avons un partenariat depuis environ 40 ans". L'opération a bénéficié d'un budget suffisant : Barjouville est en effet implantée à quelques kilomètres de Chartres et jouit des revenus de l'activité d'une très importante zone commerciale de 120 enseignes. La qualité architecturale, souhaitée par l'édile, a donc eu un impact sur le prix. "Surcoût justifié", assène Frédéric Giroud, "pour l'originalité et l'intérêt qu'on eut les entreprises locales à travailler sur ce projet". Pour le maître d'ouvrage délégué, ce projet à haute-valeur ajoutée n'aurait pas eu d'équivalent dans le privé, mû par une logique plus financière des choses. Et Jean-François Lelarge l'assure : "Le budget a été maîtrisé de bout en bout".

actioncl