D'autres lieux dédiés aux rencontres et aux moments de convivialité ont été réaménagés à l'occasion de ce chantier emblématique. C'est le cas du bar Joséphine, anciennement le salon Borghèse, dont une fresque d'Adrien Karbowsky a été exhumée de six couches de peinture et remise en valeur. De manière à ce que la lumière naturelle vienne éclairer cette œuvre Art déco, les architectes ont opté pour de grands verres teintés plomb d'aspect bronze au plafond. Agissant comme des miroirs, ceux-ci reflètent le bar de 10 mètres de long situé en-dessous. De même, les larges baies vitrées donnant sur le boulevard Raspail ont été sauvegardées pour apporter davantage de lumière.

 

En outre, les salons emblématiques du Lutetia ont été remis au goût au jour : au nombre de six, ils peuvent accueillir jusqu'à 300 convives pour des réunions, des séminaires, des baptêmes ou encore des anniversaires. Exception faite du salon Beaux-Arts (48 m²), ils sont tous baignés de lumière naturelle : Boucicaut (32 m²), Sèvres (44 m²), Sorbonne (51 m²), l'Orangerie (152 m²)… sans oublier le plus grand et le plus fastueux du palace, le salon Cristal (310 m²). Classé en 2007, celui-ci a été intégralement restauré à l'identique, de même que ses imposants lustres de cristal.

actioncl