Défenseur de la ruralité, le député Jean Lassalle, qui siège chez les non-inscrits à un parti, se présente pour la première fois à l'élection présidentielle. Batiactu a disséqué son programme afin d'en extraire les propositions concernant le monde du bâtiment et des travaux publics.

Député des Pyrénées-Atlantiques depuis 2002, passé par le Modem dont il a été vice-président en 2010, Jean Lassalle n'est pas un inconnu pour les Français. Il avait été médiatisé lors de sa grève de la faim, en 2006, pour sauvegarder l'emploi ouvrier dans une vallée des Pyrénées (usine Toyal qui devait être déménagée à Lacq) puis avait entamé, en 2012 et 2013, un tour de France puis d'Europe, à la rencontre des populations. Défenseur de la ruralité et des petites communes, il n'est adossé à aucun parti politique même s'il a reçu le soutien de Gérard Schivardi, dirigeant du Parti Ouvrier Indépendant Démocratique, qui s'était lui-même présenté en 2007. Cette campagne de 2017 est la première présidentielle pour Jean Lassalle, qui a dévoilé ces propositions cette semaine.

 

Politique du logement et de la ville, transition énergétique, défense des PME et des activités artisanales, fiscalité… Découvrez ses positions sur tous les sujets de société dans les pages suivantes.

actionclactionfp