DEVELOPPEMENT DES ENERGIES RENOUVELABLES :

 

Marine Le Pen :
- Faire de l'isolation de l'habitat une priorité budgétaire nationale du quinquennat
- Développer massivement certaines énergies renouvelables (bois, biogaz, solaire)
- Décréter un moratoire immédiat sur l'éolien
- Développer la R&D sur la filière hydrogène
- Interdire l'exploitation du gaz de schiste tant que les conditions de sécurité ne sont pas réunies

 

Emmanuel Macron :
- Lancer un grand plan de rénovation national de 4 Mrds € (Etat et collectivités locales)
- Rénover l'ensemble des passoires énergétiques dans les 10 ans (50 % à la fin du quinquennat)
- Diagnostiquer gratuitement les logements
- Transformer le CITE en prime immédiatement perceptible
- Doubler la capacité de production éolienne d'ici à 2022
- Doubler la capacité de production photovoltaïque d'ici à 2022
- Développer la géothermie
- Améliorer les efforts d'efficacité énergétique
- Soutenir la R&D sur le stockage d'énergie et les réseaux électriques intelligents
- Rehausser du prix du carbone pour atteindre les 100 €/tonne en 2030
- Sortir des énergies fossiles
- Fermer dans les 5 ans toutes les centrales électriques au charbon
- Interdire totalement l'exploration et l'exploitation des gaz de schiste

 

François Fillon :
- Amplifier la politique d'économies d'énergie
- Instaurer un prix plancher du CO2 à 30 €/tonne, faire monter en puissance cette taxation dans le cadre européen et la compenser par des baisses de charges et d'impôts pour les ménages et entreprises
- Développer des filières industrielles françaises des renouvelables décentralisées (bois, géothermie)
- Aider la valorisation énergétique des sous-produits agricoles (biogaz)
- Supprimer l'obligation d'achat de la production électrique pour les nouvelles installations
- Encourager l'autoconsommation
- Accélérer la R&D des techniques de capture et stockage du carbone

 

Jean-Luc Mélenchon :
- Lancer un vaste plan de rénovation thermique et d'efficacité énergétique
- Développer les filières d'éco-matériaux pour l'isolation
- Soutenir la R&D sur les énergies les plus propres
- Favoriser l'autoproduction d'énergie et partager les excédents
- Parvenir à 100 % de renouvelables en 2050
- Stopper les subventions à l'utilisation d'énergies fossiles (fioul, charbon, diesel)

 

Benoît Hamon :
- Renforcer massivement l'offre de rénovation urbaine et d'isolation thermique (100 Mrds €)
- Instaurer un bouclier énergétique pour les ménages précaires
- Développer la sobriété énergétique
- Lutter contre l'artificialisation des sols et l'étalement urbain
- Parvenir à 100 % d'énergies renouvelables en 2050
- Développer les énergies marines renouvelables dans le cadre d'une stratégie maritime
- Renforcer la R&D sur le stockage des énergies
- Accompagner la décentralisation de la production
- Interdire la commercialisation de véhicules diesel neufs en 2025

 

Nicolas Dupont-Aignan :
- Développer le stockage d'énergie électrique
- Remplacer les énergies fossiles par des sources décarbonées (bois, biogaz, solaire thermique)
- Réviser la Réglementation thermique, trop défavorable à l'électricité

 

Jean Lassalle :
- Ouverture d'un débat national pour déterminer les grandes orientations
- Développer la R&D sur le stockage
- Encourager l'autoconsommation électrique pour les particuliers et les entreprises
- Subventionner la méthanisation/production de biogaz
- Développer la R&D sur les énergies marines (houlomoteur, hydrolien) pour la France et l'Outremer

 

Jacques Cheminade :
- Arrêter les subventions sur les EnR produisant de l'électricité
- Evaluer la conversion énergie solaire-mécanique-électrique

 


NUCLEAIRE :

 

Marine Le Pen :
- Poursuivre l'exploitation de la centrale de Fessenheim
- Engager le Grand Carénage de toutes les centrales françaises pour allonger leur durée de vie

 

Emmanuel Macron :
- Réduire la part du nucléaire à 50 % de l'électricité produite en 2025
- Fermer la centrale de Fessenheim

 

François Fillon :
- Restructurer la filière industrielle
- Moderniser le parc pour en prolonger la durée d'exploitation

 

Benoît Hamon :
- Sortir du nucléaire à horizon de 2050
- Réduire progressivement sa part dans l'électricité à 50 % en 2025
- Fermer les réacteurs en fin de vie

 

Jean-Luc Mélenchon :
- Sortir du nucléaire à l'horizon de 2050
- Abandonner le chantier de l'EPR de Flamanville
- Abandonner le projet d'enfouissement des déchets radioactifs à Bure
- Nationalisation d'EDF (et d'Engie)

 

Benoît Hamon :
- Maintenir l'objectif de réduction de la part du nucléaire à 50 % en 2025

 

Nicolas Dupont-Aignan :
- Poursuivre la recherche sur la fusion nucléaire
- Revenir sur l'objectif de réduction de la part du nucléaire à 50 % en 2025
- Poursuivre le programme EPR

 

Philippe Poutou :
- Arrêter la construction de l'EPR
- Ne pas prolonger la durée de vie des centrales nucléaires par le Grand Carénage

 

Nathalie Arthaud :
- Nationaliser toute la filière nucléaire pour en reprendre le contrôle total

 

Jacques Cheminade :
- Poursuivre l'exploitation de la centrale de Fessenheim
- Poursuivre le programme EPR
- Etendre la durée de vie des réacteurs existants (Grand Carénage)
- Accélérer la R&D sur la 4e génération de réacteurs (thorium, neutrons rapides, fusion nucléaire…)
- Remise en cause du projet d'enfouissement de Bure

 


TRANSPORTS :

 

François Fillon :
- Moderniser le réseau ferroviaire
- Développer la mobilité électrique et autonome
- Améliorer la desserte des territoires ruraux
- Privilégier le fret massifié pour les marchandises
- Revoir les priorités sur les grands projets d'infrastructures

 

Emmanuel Macron :
- Lancer un vaste plan d'investissements (5 Mrds €) pour moderniser les infrastructures (routières et ferrées)
- Aligner la fiscalité du diesel sur celle de l'essence
- Stopper la commercialisation de véhicules thermiques à l'horizon de 2040
- Développer la mobilité électrique, hybride et hydrogène
- Nommer un délégué spécial sur la question de l'aéroport Notre-Dame-des-Landes

 

Benoît Hamon :
- Rénover et développer le transport ferroviaire (voyageurs et fret)
- Offrir des alternatives à la voiture individuelle (auto-partage, transports en commun)
- Refuser la privatisation des aéroports régionaux

 

Philippe Poutou :
- Nationaliser les autoroutes, sans indemnisation ni rachat
- Arrêter le chantier de l'aéroport Notre-Dame-des-Landes
- Développer le transport par rail et le transport fluvial

 

Nathalie Arthaud :
- Investir l'argent public dans les transports en commun (chemin de fer, routes)

 

Jacques Cheminade :
- Lancer un plan pour les infrastructures portuaires
- Créer un axe fluvial Rhône-Saône
- Implanter des lignes d'aérotrains pour voyageurs pour des distances inférieures à 1.500 km
- Arrêter le chantier de l'aéroport Notre-Dame-des-Landes
- Nationaliser les concessions autoroutières
- Rétablir les dotations aux collectivités territoriales pour l'entretien des routes

actioncl