A l'instar de ses paires, le cabinet Enia Architectes imagine des liaisons entre la Défense et les villes limitrophes. Des sentiers permettent aux mobilités douces de se croiser et connectent les tours. Par endroits, le chemin s'élargit jusqu'à 50 mètres, créant des places urbaines suspendues de 40.000 m2 environ pour accueillir des commerces et espaces de loisirs et de jeux. "Le projet s'articule autour d'une hiérarchie d'ouvrages enchâssés, complémentaires et évolutifs", explique l'agence.

actioncl