L'architecte veut écrire "la nouvelle partition du quartier d'affaires parisien". Anne Démians imagine ainsi un double espace de circulation aérien qui autorise les déplacements de piétons, vélos et drones. Des rampes hélicoïdales entourent les tours. Le Belvédère, circulaire, contient un grand escalier en hélice et s'appuie sur une tour d'une centaine de mètres de haut. La partie la plus haute du bâtiment abrite la partie restauration. Enfin, le cabinet d'architecture précise que "les surfaces urbaines moins favorables accueillent les espaces arbustives les moins exigeantes quant à l'épaisseur de terre nécessaire à leur développement."

actioncl