Les aménagements paysagers du château ont par ailleurs été repensés à la suite de cette construction, avec l'utilisation de différents revêtements de sols pour assurer la continuité de la cour. "La carapace s'inscrivait comme l'élément final reliant les différentes parties du site. Je pense que l'idée est intéressante et fonctionne bien", conclut Guillaume Aubel. "Pourquoi pas le refaire dans un autre cadre, mais je tiens aussi à faire quelque chose de différent à chaque nouveau projet, quelque chose que les gens n'ont pas l'habitude de voir. Enfin, je tiens à dire que ce genre de projet ne peut pas se faire sans que le client apporte son soutien à l'architecte, et que les entreprises intervenantes fassent bien leur boulot. Pour ce projet Carapace, la confiance a été de mise entre tous les acteurs, et c'est comme ça qu'on a fait un véritable travail d'équipe."

actioncl