Les fenêtres élancées de la chapelle lui prodiguent une clarté importante ; un résultat obtenu grâce à la technique des glaces, qui consiste à utiliser un verre épais et transparent laissant entrer en abondance la lumière. Ancêtre de l'actuelle entreprise de matériaux de construction Saint-Gobain, la Manufacture royale des glaces créée en 1665 par Louis XIV a fourni non seulement les miroirs de la galerie des Glaces mais aussi les glaces des vitraux de la chapelle. On dénombre ainsi 1.794 panneaux, dont 665 glaces, représentant 360 mètres carrés de surface en verre.

 

C'est un véritable travail de fourmi qui a été fait sur ces éléments : "Les menuiseries métalliques qui permettent l'articulation entre glaces et vitraux ont été entièrement démontées. Les baies ont été redorées et des travaux de serrurerie et de restauration des vitraux ont été réalisés. Des analyses poussées ont été effectuées sur les glaces afin de mieux distinguer les verres d'origine et ceux provenant des dernières restaurations", explique l'Établissement public du château, du musée et du domaine national de Versailles.

actioncl