Toutefois, dès les 300 premiers mètres excavés, la machine s'est retrouvée ralentie puis stoppée mi-décembre 2016. "Le tunnelier a, en effet, subi des problèmes de surexcavation et extrait 15 fois plus de matériaux que prévu, l'empêchant de progresser, explique-t-il. Effectivement, la géologie de ce tronçon hétérogène est perturbée par des failles de schistes charbonneux qui rendent le terrain meuble."

actioncl