Par ailleurs, la roue de coupe du tunnelier a fait l'objet d'une adaptation en début d'année 2017. "Les équipes sont venues fermées un peu plus la tête du tunnelier, par l'intermédiaire de tôles soudées sur les bras de la machine", précise Xavier Abad. C'est pourquoi, d'un taux d'ouverture de 8 %, la tête de coupe est passée à 4,5 %. Cette réduction, empêche, en effet, l'afflux de matériaux en trop grosse quantité qui risqueraient d'embourber la roue du tunnelier. En parallèle, près de 300 mètres de sondages carottés ont été réalisés pour "quadriller au mieux le terrain, en périphérie et à l'avant du tunnelier".

actioncl