RELANCE. Les organisations représentatives de la filière bois ont envoyé à Bercy et au Conseil national de l'industrie une quinzaine de propositions à court et moyen terme pour relancer l'activité dans leur secteur une fois le déconfinement amorcé. Les constats comme les propositions rejoignent ceux déjà formulés par des acteurs de la construction et du logement.


Quelques jours après que son Plan de continuité d'activité (PCA) ait été validé par la Direction générale du travail, la filière bois prépare l'après-crise du coronavirus. Pour l'heure, et avec toutes les précautions qui s'imposent en la matière, le déconfinement sanitaire de la population française doit débuter le 11 mai prochain, et une relance de la machine économique est jugée plus qu'urgente par nombre d'acteurs publics comme privés au vu de la récession que va connaître la France cette année. C'est donc pour anticiper cette reprise d'activité que les organisations représentatives de la filière bois se sont réunies et ont élaboré une contribution commune, sur proposition du Comité stratégique de la filière (CSF). Au total, 17 propositions ont été envoyées à Bercy ainsi qu'au Conseil national de l'industrie (CNI) pour souligner les mesures à mettre en oeuvre à court et moyen terme au sein du secteur.
Il vous reste 87% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter
Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles Batiactu+
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp