Toujours en quête de lumière la plus naturelle possible, Maud Caubet a travaillé l'exposition des espaces de restauration, incluant une cafétéria et une cantine en rez-de-chaussée, adossées au hall d'accueil. La cafétéria, qui présentait un plafond assez bas, "nous a amené à fixer un miroir tendu", précise l'architecte qui a également "ouvert une longue baie vitrée du côté de la façade qui apportera de la lumière naturelle dans un lieu jusqu'ici éclairé artificiellement". Voulant "dépayser" les salariés des intérieurs standards de cafés et enseignes de restauration rapide, certaines façades de la cafétéria sont ornés de carrelage blanc, et gravitent autour d'un ilôt central fait d'un alliage bois-béton-métal.

actioncl