La ligne 4 est "structurante" au sein du réseau de métro: elle dessert trois gares parisiennes et offre des correspondances avec presque toutes les lignes du réseau de métro. Par ailleurs, à Bagneux - Lucie-Aubrac, d'ici à 2025, il sera possible d'accéder à la ligne 15 du Grand Paris express, pour se rendre à Pont de Sèvres en 9 minutes par exemple. "Ce sera donc un nœud très important pour le réseau RATP", estime Catherine Guillouard.

 

Pour la maire de Bagneux, "le métro, c'est aussi plus d'attractivité pour la ville, et plus d'égalité pour ses habitants" et un vecteur pour dynamiser considérablement sa commune. Alors qu'elle ne faisait jusqu'alors pas partie des territoires "où le développement économique est le plus florissant", reconnaît le président du Département des Hauts-de-Seine, Georges Siffredi. Mais la donne change.

 

Bagneux connaît en effet une "très ambitieuse opération de revalorisation urbaine qui témoigne des mutations à l'œuvre chez vous autant qu'elles dessinent le visage du Grand Paris de demain", estime le Premier ministre. L'écoquartier Victor-Hugo sort ainsi progressivement de terre aux abords du métro ; non loin, la Pierre plate sera entièrement repensé pour transformer ce quartier composé à 100% de logements sociaux, avec dans les deux cas la volonté d'avoir plus de mixité de population et d'usages.

 

Côté commerces, un appel à manifestation d'intérêt sera bientôt lancé pour attribuer ceux qui se trouveront sur la place des gares, indique la maire à Batiactu. Enfin, alors que de nombreux m2 de bureaux émergent dans le quartier, de grandes entreprises comme Orange ont déjà choisi d'y installer certaines de leurs équipes. Elles seront rejointes bientôt par environ 1.000 salariés du groupe Air Liquide.

actioncl