Pour arriver jusqu'à Bagneux, 1,8km de tunnel, entre 15 et 25m de profondeur, ont dû être creusés dans un tissu urbain particulièrement dense, avec de nombreuses carrières qu'il a fallu combler. Au total, 380.000m2 de terres ont été excavées.

 

En plus des deux stations Barbara et Lucie-Aubrac, une arrière-gare de 1.500m2 a été construite afin de pouvoir stationner des rames et assurer es opérations de maintenance.

 

Deux stations à 8m et 20m de profondeur

 

La station Bagneux Lucie-Aubrac concentre 6.200m2 de surface de plancher. Elle est peu profonde puisque les quais se situent seulement à 8m sous terre. C'est pourquoi elle a été creusée à ciel ouvert.

 

En remontant vers la station Barbara (4.600m2 de plancher), bien plus profonde puisqu'à 20m de profondeur, l'ouvrage cadre dans lequel circule les trains devient ensuite un tube. Parmi les entreprises qui ont participé au chantier, Spie Batignolles (mandataire), Eiffage, Systra, Siemens, ou encore Colas ont été cités et "vivement remerciés" par la présidente de la RATP.

actioncl