URBANISME. Site remarquable en bord de mer à Marseille, le parc public de la villa Valmer cédé pour partie à un promoteur par l'ancienne majorité municipale de droite, échappera finalement à une privatisation partielle, a annoncé la mairie de Marseille.

Dans une ville où les parcs publics sont rares, la villa Valmer, une bâtisse de style Renaissance située sur les hauteurs de la corniche marseillaise avec vue plongeante sur la Méditerranée, est entourée 2.000 mètres carrés d'espaces verts comportant des essences tropicales.

 

Le projet d'origine, retenu par l'équipe du maire de l'époque Jean-Claude Gaudin (LR), prévoyait la construction d'un hôtel de luxe de 39 chambres avec piscine, brasserie et spa et la privatisation d'une partie de son écrin de verdure. "Le promoteur était titulaire d'un bail emphytéotique d'une soixantaine d'années avec la ville et d'un permis de construire purgé de tout recours.

 

Le parc restera public

 

Il a fallu trouver un terrain d'entente et construire une culture commune avec le promoteur pour faire évoluer le projet", a expliqué l'adjointe à l'urbanisme de la nouvelle équipe municipale de gauche, Mathilde Chaboche. "Au final, le parc restera public et accessible à l'ensemble des Marseillais", s'est réjouie l'élue.

 

Modification du bail emphytéotique

 

La villa Valmer sera bien un hôtel de luxe, mais une partie des bâtiments qui devaient accueillir des chambres sera transformée sur 200 mètres carrés en résidences d'artistes. "Ce sera l'occasion de faire des expositions, des performances dans le parc", a suggéré l'élue.

 

Pour formaliser l'accord, une modification du bail emphytéotique sera présentée au conseil municipal. Le chantier doit débuter dans les prochains jours pour une ouverture du complexe hôtelier à l'été 2023.

actionclactionfp