La tour, qui abritera à la fois des logements et un hôtel, visera un bilan énergétique nul et un aspect durable poussé. Les appartements notamment, bénéficieront de jardins suspendus qui totaliseront 5.000 m² d'espaces verts, aménagés du rez-de-chaussée jusqu'au dernier étage. Le projet devra répondre à des principes de "biophilie" et de bien-être favorisés par cette introduction de la nature. Le sommet de l'immeuble sera également planté et disposera d'un espace de restauration accessible au public, dans l'esprit d'un rooftop végétalisé, à rapprocher de la future serre de la tour Montparnasse. Yasemine Kologlu, directeur associé chez SOM l'assure : "Dans le cadre d'une stratégie environnementale plus large, la tour de Charenton deviendra l'un des bâtiments les plus durables d'Europe". Il est notamment prévu qu'un arbre soit planté pour chaque logement créé et que 3,6 hectares soient végétalisés.

actioncl