MIPIM. Après 8 ans de recours et d'oppositions diverses, le projet des tours Hermitage Plaza de La Défense verra bien le jour. C'est en tout cas ce qu'annonce Ermin Iskenderov, le président du groupe Hermitage, ce 13 mars 2018 à l'ouverture du Mipim, le salon des professionnels de l'immobilier.

Présenté en 2009 sur le Mipim par le cabinet Foster + Partners, le projet des tours jumelles Hermitage Plaza pourrait finalement devenir une réalité en… 2024. Ce mardi 13 mars 2018, toujours sur le Mipim, le président du groupe Hermitage a confirmé son objectif de livraison au moment des Jeux Olympiques d'été, afin de "participer au rayonnement de Paris dans le monde à cette occasion". Le communiqué de presse résume : "Après huit ans de recours et d'obstacles de toutes sortes, plusieurs décisions judiciaires décisives viennent d'être rendues ces dernières semaines montrant qu'Hermitage sort du tunnel et va pouvoir construire son projet iconique".

 

Des décisions judiciaires en faveur du projet

 

Le document liste ces victoires. Tout d'abord la validation par la cour d'appel, le 7 décembre 2017, des trois permis de construire qui avaient été obtenus en mars 2012. Des changements mineurs ayant été apportés entretemps, des permis modificatifs ont donc été déposés dès le 22 décembre 2017. Ils sont en cours d'instruction et une décision devrait être rendue dans les prochaines semaines. Ensuite, la validation définitive du compromis de vente. Cette fois, c'est la cour de cassation qui a donné raison au groupe Hermitage, le 28 février 2018, contre l'association Vivre à La Défense et les 13 derniers locataires des immeubles Bretagne et Anjou. Ces derniers souhaitaient faire annuler ce compromis signé avec Logis Transports. Le tribunal d'instance de Courbevoie a de ce fait commencé à prononcer des jugements d'expulsion immédiate pour les locataires. Le groupe Hermitage estime que six mois seront nécessaires pour aboutir à toutes les expulsions, mais il rappelle qu'avec Logis Transports, ils "ont toujours privilégié la recherche de solutions amiables de relogement". Les deux partenaires auraient proposé à minima une dizaine de logements similaires aux locataires, "jusqu'à 36 pour certains", "dans des zones géographiques de leur choix et pendant une durée de plus de 2 ans", signale le promoteur.

 

Pour les investisseurs, ces décisions ouvriraient la voie à des déblocages de financements. Le groupe précise avoir déjà investi en fonds propres, sans dette bancaire, un montant de 233 M€ et désormais compter sur des partenaires. Le schéma général de financement du projet, dont le montant devrait dépasser les 2 milliards d'euros, sera le suivant : 180 M€ seront apportés "par un grand fonds européen" tandis qu'un prêt bancaire de 1,2 à 1,5 Mrd € sera apporté par un groupe de banques dont deux françaises. La pré-commercialisation sera lancée en priorité pour les espaces tertiaires, bureaux et hôtel. Le groupe se réjouit même : "L'environnement économique et politique a changé très favorablement en France et dans l'appréciation des investisseurs étrangers qui reprennent position en Europe et portent un nouveau regard (…) sur Paris". Du côté de la technique, le retard de plusieurs années bénéficierait également au programme, puisque le constructeur Bouygues annonce avoir peaufiné ses technologies et pouvoir achever les tours en 4,5 années contre 6 à l'origine.

 

Une offre de grand luxe dans les hauteurs

 

Hermitage précise que les étapes suivantes seront de signer les financements ainsi que la promesse de vente avec Paris La Défense puis de lancer la démolition du site des Damiers. Il est estimé que le chantier emploiera en tout 5.000 personnes sur l'ensemble des phases de construction et aménagement du complexe, et que 3.000 postes seront créés de façon durable. Les deux tours qui culmineront à 320 mètres (autant que la tour Eiffel) décrocheront le titre de plus haut immeuble d'Europe occidentale à leur achèvement. Elles seront composées d'appartements de luxe, d'un hôtel cinq étoiles, de restaurants et bars panoramiques, d'un centre de thalassothérapie inédit, d'espaces de bureaux, d'une galerie commerciale et d'équipements culturels dont un auditorium et une galerie d'art. Au point de vue environnemental, l'ensemble visera la certification BREEAM Excellent.

 

Fiche technique Hermitage Plaza :
Projet : tours jumelles d'usage mixte (résidentiel, tertiaire, hôtel)
Architecte : Foster + Partners
Bureaux d'études : Leslie E. Robertson Associates ; Turner International LLC ; DSA Engineering Ltd
Hauteur : 320 mètres
Surfaces : 260.000 m²
Capacité : 544 appartements
Calendrier : concours architectural en 2008, présentation du projet en mars 2009, obtention du permis de construire en mars 2012, début du chantier en 2019, achèvement en 2024 ?

actionclactionfp