DISPARITION. L'architecte Roger Taillibert, père du Parc des Princes à Paris et du stade olympique de Montréal, est décédé dans la capitale française à l'âge de 93 ans ce jeudi 03 octobre 2019. Les hommages ont afflué aussi bien de l'Hexagone que du Québec.

A 93 ans, Roger Taillibert, l'architecte du Parc des Princes, s'est éteint ce jeudi 3 octobre à Paris. À sa famille et ses proches, le Club présente ses sincères condoléances. pic.twitter.com/QdfEAs4jrH

- Paris Saint-Germain (@PSG_inside) October 3, 2019

 

Dans ce tweet publié le 03 octobre 2019 au soir, le club de football du Paris Saint-Germain a rendu hommage à l'architecte Roger Taillibert, père du Parc des Princes. C'est dans la journée d'hier que l'homme s'est éteint à l'âge de 93 ans, dans la capitale française. L'information a été annoncée par nos confrères de Radio-Canada avant d'être reprise par l'AFP, et les déclarations ont afflué aussi bien de l'Hexagone que du Québec. Roger Taillibert était effectivement connu des deux côtés de l'Atlantique : il a certes signé l'achèvement du nouveau stade du Parc des Princes en 1972, mais il est également à l'origine du stade olympique de Montréal, finalisé en 1976, et qui constitue la plus célèbre de ses réalisations.

 

Etudiant en art égyptien à l'Ecole du Louvre, Roger Taillibert a fréquenté l'Ecole des Beaux-Arts avant de se spécialiser dans les constructions dédiées au sport. Le 19 juin 1983, l'architecte a été élu à l'Académie des Beaux-Arts, dont il est devenu le doyen de la section architecture. Puis il a endossé les fonctions d'architecte-en-chef et de conservateur du Grand Palais et du Palais de Chaillot, ainsi que celles d'architecte-conseil des Emirats Arabes Unis et de la ville de Tripoli, au Liban. "Si le monument apporte de l'émotion, il y a immédiatement une présence permanente du monument parmi les hommes", avait notamment déclaré Roger Taillibert, d'après des propos rapportés par Radio-Canada. Nos confrères d'outre-Atlantique ajoutent que l'architecte privilégiait les courbes dans ses bâtiments dans l'optique justement de déclencher des émotions. Au total, l'homme aura réalisé environ 500 projets tout au long de ses 70 ans de carrière.

 

La piscine de Deauville, le Stadium Nord de Villeneuve-d'Ascq ou encore un bâtiment pour un groupe pharmaceutique à Toulouse

 

Le stade olympique de Montréal, capitale de la province canadienne du Québec, se présente comme une infrastructure en béton de forme ellipsoïdale, avec un toit rétractable attaché par des câbles suspendus à la plus haute tour inclinée du monde (165 mètres). Roger Taillibert a aussi conçu le vélodrome et la piscine olympique adjacents : "Il a été choisi par le maire Jean Drapeau, sans appel d'offres, pour concevoir les installations en vue des Jeux Olympiques de 1976. C'était la première fois de l'histoire des Jeux modernes qu'un pays hôte avait recours aux services d'un architecte étranger", explique Radio Canada. Une réalisation qui lui vaudra d'être appelé en qualité d'architecte-conseil pour les équipements sportifs et de loisirs de-par le monde. D'autres de ses projets peuvent être soulignés, à l'instar de la piscine de Deauville, le Stadium Nord de Villeneuve-d'Ascq, un bâtiment pour un groupe pharmaceutique à Toulouse ou encore le Khalifa Stadium au Qatar.

 

Stade olympique de Montréal
Le stade olympique de Montréal, capitale de la province canadienne du Québec, se présente comme une infrastructure en béton de forme ellipsoïdale, avec un toit rétractable attaché par des câbles suspendus à la plus haute tour inclinée du monde (165 mètres). © Compte Twitter de l'Académie des Beaux-Arts

 

Dans un communiqué, la ministre québecoise du Tourisme, Caroline Proulx, a salué "un architecte visionnaire" qui "a légué au Québec l'un de ses monuments les plus emblématiques", ajoutant : "M. Taillibert est pour Montréal, pour le Québec, une signature architecturale. […] Le stade olympique, c'est une des plus belles lignes, des plus belles courbes. Il était amoureux des courbes." Le secrétaire perpétuel de l'Académie des Beaux-Arts à Paris, Laurent Petitgirard, a quant à lui rendu hommage à un homme qui, presque jusqu'au bout, "aura déployé une incroyable activité" et "un esprit acéré, au franc parler parfois très tranchant". Anne Hidalgo, la maire de Paris, et Jean-François Martins, son adjoint aux sports, ont aussi réagi sur Twitter.

 

Parc des Princes
Dans un tweet publié le 03 octobre 2019 au soir, le club de football du Paris Saint-Germain a rendu hommage à l'architecte Roger Taillibert, père du Parc des Princes. © Compte Twitter de l'Académie des Beaux-Arts

 

 

 

Un bâtiment "qui vit toujours 43 ans plus tard"

 

Roger Taillibert a conservé un lien avec le Québec, plus précisément une maison à Saint-Sauveur, une commune située à une soixantaine de kilomètres au nord de Montréal. Plus de 40 ans après son édification, le stade olympique de la capitale économique du Canada présente quelques problèmes techniques au niveau de son toit rétractable, mais ceux-ci seraient en passe d'être solutionnés. "C'est monumental, c'est complexe, c'est un bâtiment qui est en bon état, qui vit toujours 43 ans plus tard", assure Michel Labrecque, le président-directeur général du parc olympique de Montréal. "Le centre sportif est plein tous les jours ; il y a des bébés, des gens du voisinage qui viennent s'entraîner, des athlètes olympiques, il y a des gens qui y vivent dans la tour, donc il a toujours sa valeur d'usage."

 

actionclactionfp