POLÉMIQUE. Claude Solard, directeur général de SNCF Gares & Connexions, a pris la plume dans Le Monde pour réagir aux critiques d'un collectif d'architectes et d'urbanistes contre le projet de transformation de la gare du Nord à Paris.

Dans une tribune publiée mardi 3 septembre au soir sur lemonde.fr, Claude Solard, directeur général de SNCF Gares & Connexions, qui porte le projet de rénovation de la Gare du Nord, à Paris, aux côtés de Ceetrus, filiale d'Auchan, le défend contre les attaques inhabituellement virulentes d'un collectif d'architectes et d'urbanistes de renom. Dans une autre tribune diffusée quelques heures plus tôt sur le site du quotidien du soir, ces 19 signataires, parmi lesquels figurent Jean Nouvel et Roland Castro, dénoncent un projet "inacceptable", et demandent que celui-ci soit repensé "de fond en comble."

 

D'abord parce que, selon eux, la création d'un centre commercial de près de 20.000 mètres carrés compliquera et allongera les temps de trajet des voyageurs. Ce à quoi Claude Solard rétorque que ce modèle de gare doublée d'un centre commercial "existe déjà dans les autres grandes gares parisiennes depuis plusieurs années", comme à Montparnasse, Austerlitz et Saint-Lazare. Le collectif d'architectes et d'urbanistes fustige également un projet "inacceptable sur le plan patrimonial", qui "dénature complètement le volume magique des halles" conçues par l'architecte Jacques Ignace Hittorff en 1864. Au contraire, "les équipes SNCF relèvent le défi de conjuguer la modernité avec le plus grand respect du patrimoine historique des gares", assure Claude Solard, citant les exemples de Strasbourg et de la Gare de Lyon à Paris.

 

Autre point soulevé par les 19 signataires de la tribune, le risque de "mise en péril" de la gare des Jeux Olympiques de Paris en 2024. Ils jugent en effet "ridicule" de soutenir que le projet de rénovation de la Gare du Nord, plaque tournante de l'accès au village olympique, sera achevé dans cinq ans. Mais Claude Solard n'en démord pas : "Nous tiendrons nos engagements pour être au rendez-vous de cet événement."

 

Reste que, si le Conseil de Paris a validé le projet de transformation de la Gare du Nord le 10 juillet, la commission départementale d'aménagement commercial (CDAC) lui a en revanche mis un bâton dans les roues. Le 27 juin, elle a rendu un avis défavorable sur les velléités d'extension de 16.321 mètres carrés de l'ensemble commercial situé au sein de la Gare du Nord, empêchant ainsi le préfet de valider les travaux. StatioNord a déposé un recours contre cet avis auprès de la Commission nationale d'aménagement commercial. Celle-ci se prononcera au plus tard début novembre. Si sa décision va dans le sens de StatioNord, alors, le permis de construire, dont la demande avait été déposée le 21 mai, devrait être délivré fin 2019 ou début 2020.

actionclactionfp