La famille de restaurateurs Troisgros s'installe dans la campagne roannaise, sur un vaste domaine déjà constitué. Autour de l'hôtel-restaurant, les terres occupent des fonctions de pâturage, de production sylvicole, maraîchère, mais aussi d'agrément. L'organisation initiale du site est conservée, ses chambres se succèdent toujours le long d'une promenade, mais les usages sont redistribués. On chemine entre terrasses, prairies, étang, canaux, allées forestières, stationnements, vergers. Cet ordonnancement est mis en scène pour que le visiteur perçoive clairement ce qui définit le domaine : un espace structuré, comme un état indépendant. Clin d'œil malicieux au texte canonique Manière de montrer les jardins de Versailles de Louis XIV, un itinéraire précis est proposé, de chambre en chambre. Si la déambulation tient de l'agrément, la segmentation du parc sert les besoins de l'entreprise : fidèle à l'esprit Troisgros qui défend une cuisine proche de son terroir, ce projet ruraliste choisit la mise en œuvre des savoir-faire agricoles et paysans.

actioncl