L'extension de ce mazet typique de la région gardoise doit permettre de réunir épisodiquement parents, enfants, petits-enfants et amis. Entre verdure et minéralité, un volume sculptural résonne avec la mémoire du site, jadis une carrière. Le monolithe, un prisme de 6 mètres de long par 5 de côté, et son excroissance de plain-pied, reprennent les dimensions des petits mas de la région. Les ombres qui soulignent leurs facettes affirment leur contemporanéité. Dans le même temps, par ses ouvertures et sa matérialité, le projet s'inscrit dans la logique des constructions traditionnelles. C'est un abri, il protège du climat, de son intense luminosité et de ses violentes intempéries. Peu de porosité donc, les ouvertures offrent des cadrages photographiques sur le paysage. La démultiplication des espaces intérieurs (chambres, salle d'eau, salons) et extérieurs (piscine, jardin bas, terrasses) préserve l'intimité de chacune des générations réunies sous le même toit. Le béton brut de décoffrage, de ciment blanc et teinté dans la masse, se rapproche de la couleur de l'existant.

actioncl