S'accumulant au fond des rieux, appellation picarde pour désigner les canaux, la vase issue de l'érosion et de la décomposition de matières organiques est la face cachée des hortillonnages d'Amiens. Difficiles à manipuler, ces limons n'en sont pas moins fertiles une fois ressuyés et répandus sur les terres maraîchères. Telle une sculpture, le projet "Terres émergées" exhume 200 m3 de sédiments pour fabriquer un paysage, un modelage qui offre un regard nouveau sur cette matière. L'ampleur des volumes extraits interpelle et révèle la capacité de la vase à accueillir une flore indigène. Des transformations douces vont naturellement s'opérer dans ce jardin soumis à l'érosion et aux intempéries. Évolution à laquelle contribueront les traces laissées par les visiteurs. Certains d'entre eux voient dans ces terres émergées des paysages exotiques, d'autres s'étonnent de "la multitude de plantes spontanées" qui y ont poussé, alors qu'elles ont été plantées. D'autres enfin cherchent le jardin, sans jamais le trouver !

actioncl